Sélectionner une page

LES BONS CONSEILS DE ROBIN !

Robin DEVILLE  (champion de France 2019 en magie close-up FFAP et 3ème prix cartomagie Championnat d’Europe FISM) n’est pas avare de bon conseils sur le Web pour qui souhaite participer à des concours de magie.

Je vous laisse regarder son interview passée sur la chaine Youtube « Reborn Magicians » le 29 mars 2020.

Il y analyse les numéros de Boris WILD (Kiss-act), de Yann FRISH (BallTass), de Dominique JULIO, de Pierric et d’autres et nous explique 2, 3 trucs intéressants pour créer un bon numéro de close-up professionnel.

1 ) Tous les numéros ont été construits pour être joués devant un large public. Aujourd’hui le close up professionnel se joue donc aussi sur scène et est parfois même diffusé sur grand écran. Le magicien doit donc prendre en compte tous les avantages et  tous les inconvénients de ce genre de scène pour pouvoir théâtraliser sa magie comme bon lui semble, en contrôlant chaque élément.

2 ) Tous les numéros ont un fil rouge, une histoire à raconter qui tient en quelques mots:

  • Boris WILD = Un homme nous raconte son histoire d’amour.
  • Ludovic JULIO = Un parrain de la mafia qui s’explique avec un de ses sbires qui lui a volé de l’argent.
  • Pierric = 3 min pour présenter des tours de magie mais pris par le temps, il n’y arrive pas.
  • Yann FRISH = souhaite boire son café mais est embêté par des balles.

Si l’on souhaite faire un bon numéro de magie, il est important selon Robin DEVILLE de bien identifier ce que nous avons à raconter. Quel message veut on faire passer dans notre numéro ? Quels sont le début, le milieu et la fin de l’histoire que l’on souhaite raconter ? C’est la première chose à faire avant de penser aux effets que l’on souhaite présenter. Qui plus est il faut trouver le personnage qui nous corresponde au mieux pour raconter cette histoire.

« Pourquoi si l’on fait de la pêche depuis 10 ans s’évertuer à faire un spectacle de chasseur ! »

Jean MERLIN

The Merlin's book of magic

3) Il faut être original et se détacher du lot !  Attention de ne pas chercher à être trop original, il faut mieux prendre un thème que tout le monde connait (ex: l’amour) et le raconter à sa manière. C’est à dire  lister toute les manières dont le thème à été abordé et essayer de l’aborder d’une autre manière.

4) Il faut bien réfléchir à comment on va présenter le numéro. Va-t-on le faire en musique ? En parlant ? Sans parler ? Debout ou assis ?

5) Enfin seulement il est temps de penser aux effets qui pourraient coller à cette histoire, même les plus accadabrants ! Il faut commencer la construction du numéro en faisant très attention aux aspects techniques et à la manière dont les effets s’agencent entre eux ( penser à faire un effet en fonction du précédent et du suivant pour masquer la méthode par exemple ). Il nous conseille de « Penser Effet » avant de « Penser Technique », pour lui la technique est au service de l’effet. Il faut de plus au mieux éloigner l’effet de la méthode.

6) Si l’on souhaite faire des concours de magie, il faut faire des effets dits « baise magicien » oui, mais pas trop… Il ne sert à rien de faire de la technique pour de la technique … Il faut faire de la magie !

7 ) Plutôt que de faire un bon numéro il faut s’engager à faire un numéro « mémorable » ; Il faut penser à ce que l’on peut mettre en place pour être différent des autres participants et faire en sorte que l’on se souvienne de nous.

Toujours est-il n’oubliez pas de consulter la page Youtube de Robin DEVILLE. Sa playlist « à la manière de. . . » est absolument géniale ! Robin s’inspire de tous les magiciens qu’il admire et leur rend hommage en reconstruisant leur numéro à sa façon. Un bel exemple à suivre !

Bonne chance à toi Robin pour ta participation au championnat du monde FISM 2022 qui se déroulera à Québec le 25 juillet prochain, et merci encore une fois pour tous ces précieux conseils !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *